La Bodega Colomé, le défi réussi de produire des vins à 3000 d’altitude.

Une paysage en majesté. désolé et hérissé de cactus à quelques 2300 m d’altitude… et pourtant c’est ici que des hommes et des femmes ont décidé d’y faire du vin. Pas n’importe lequel. Un vin d’altitude d’exception. Un pari réussi puisque la Bodega Colomé est aujourd’hui une référence en matière de Vino de Altura haut de gamme en Argentine, avec des vins produits entre 2300 et 3100 m d’altitude. Elle récolte et produit plus d’un demi-million de litres et exporte ses vins dans plus de 25 pays à travers le monde.

Un peu d’Histoire…

En 1831, le gouverneur de Salta Nicolás Severo de Isasmendi y Echalar fonde la Bodega Colomé. Sa fille Ascensión, qui a épousé José Benjamín Dávalos, introduit en 1854 à Colomé les vignes françaises de Malbec et de Cabernet Sauvignon, qui sont préphylloxées.

Trois vignobles qui depuis cette époque produisent encore des raisins qui font partie du vin de Colomé Reserva. Colomé a appartenu aux familles Isasmendi-Dávalos pendant 170 ans.

Le coup de coeur de Donald Hess

Donald Hesse, homme d’affaire Suisse, ainsi que sa femme Úrsula Hess visitent pour la première fois les Vallées de Calchaquíes en 1998. Ils cherchent le terroir parfait et le climat idéal pour élaborer des vins uniques en Argentine.

C’est dans ces Vallées que le couple a un coup de coeur: la majesté et la beauté naturelle de Colomé les inspirent. Ils décident alors d’acheter le domaine.

Avec cet achat, les Hess écrivent l’histoire récente de Colomé: celle d’une bodega référante dans le domaine de la production des vins d’altitude haut de gamme en Argentine. Aujourd’hui, elle exporte dans plus de 25 pays dans le monde.

Responsabilité sociale

La famille Hess a participé à la construction du centre communautaire, de l’église, à l’amélioration de l’école et de logements. Aujourd’hui, Colomé fournit un travail et un revenu à la plupart des personnes qui y vivent.

Quelques lignes et produits Colomé:

Colomé, lot special Malbec la Brava 2018.

Un Malbec de caractère de vin d’altitude. On a un vin au profil herbacé, des notes mentholés et d’herbes de montagne. Des fruits noirs et rouges mûrs avec des épices et un fond légèrement grillé. En bouche, il est expressif et intense. Les tannins fermes. Final long avec des notes d’herbes et d’épices.

Colomé Authentico, 2017.

Un Malbec d’altitude pur et élégant. Arômes intenses et expressifs avec des notes d’herbes et d’épices. Les fruits sont bien exprimés avec des cerises, des prunes mûres, des tons floraux et de fruits noirs confits. En  bouche, il est franc avec de nouveau des notes herbacées, presque mentholées. Des tannins fermes et une texture agréable scellent un final long avec des notes épicées.

Colomé, lot spécial Altitude Blend – Tannat 2017.

Un vin aux arômes profonds: fruits rouges frais et des notes d’herbes de montagne. On perçoit également une fraîcheur importante, des notes de prunes, de mûres et de myrtilles combinés à celle du thym. En bouche on a un vin juteux et expressif, un bon corps et une structure ferme. De jeunes tanins à la texture agréable soutiennent le vin jusqu’à un final herbacé et fruité.

 Musée James Turell

Visiter la bodega Colomé c’est également visiter son musée: le musée de la lumière de James Turell. Ce sont neuf salles lumineuses spécialement adaptées sur une surface de 1700m² dans lesquelles sont exposées 5 décennie de la carrière de l’artiste.

« Mon travail porte sur l’espace et la lumière qui l’habite. Il s’agit de savoir comment vous pouvez gérer cet espace et le matérialiser. Il s’agit de votre vision, comme la pensée muette que génère un regard sur le feu« .

James Turrell (Californie, 1943) est un artiste de renommée mondiale qui axe son travail sur des oeuvres mettant en jeux la lumière, sa perception, son effet dans un espace.  Ses oeuvres sont exposées dans le monde entier.

L’art de James Turell fait appel à une grande discipline en termes de contemplation silencieuse, de patience et de méditation.

Partez à la découverte des vins du nord-ouest Argentin: