San Telmo, quartier bohême

San Telmo est l’un des quartiers les plus anciens et les plus traditionnels de Buenos Aires. Il a été le témoin impassible de la plupart des événements historiques importants de l’histoire de la ville.

Quartier bohême, on est invité à flâner dans ses rues pavées, à chiner dans son marchés des antiquités et jeter un oeil au stands d’artisanats du marché dominical qui rassemble les foules. Sur un air de Tango de Carlos Gardel vous pourrez profiter des pas de danses des artistes de rues et vous poser queques instants pour vous plonger dans une ambiance Tanguera mélancolique.

San Telmo: son Histoire

San Telmo était habitée par les familles les plus riches de la ville jusqu’à ce que, en 1871, l’épidémie de fièvre jaune dévaste la zone et que les familles les plus riches se déplacent vers le nord de la ville, à Recoleta.

Après la fuite des familles aisées, les immigrants européens profitèrent des bâtiments coloniaux pour s’entasser dans les « conventillos« . San Telmo entre peu à peu dans un état de délabrement important, de sorte que sa démolition est envisagée.

En 1970 fut crée un marché aux antiquités sur la Place Dorrego et le quartier fut finalement sauvegardé, en même tant qu’un riche patrimoine architectural et culturel.

Visites: Quoi voir, quoi faire à San Telmo?

La Place Dorrego

Le cœur de San Telmo, la plus ancienne place de la ville après la Plaza de Mayo. Chaque dimanche, la place devient la scène d’un marché aux d’antiquités particulièrement intéressante ou l’on trouve des objets venant des quatre coins du pays.

 

El Zanjón de Granado

Il s’agit un petit ruisseau qui traversait autrefois le quartier de San Telmo. Il fut accidentellement redécouvert en 1985 sous une grande maison construite en 1830. Après 20 ans de fouilles archéologiques, il est maintenant possible de se promener dans un réseau de tunnels permettant de découvrir plus de quatre siècles du passé de Buenos Aires.

La maison que l’on peut visiter aujourd’hui, construite au XIXe siècle pour une riche famille espagnole de négociants en cuir, a été abandonnée avec l’arrivée de la fièvre jaune dans le quartier. Elle devint plus tard un conventillo (immeuble) où des dizaines de familles pauvres se sont entassées. Le temps passe et le bâtiment tombe en désuétude. Il reste fermé jusqu’au début des travaux ayant comme objectif d’ouvrir une salle de tango. C’est à cette époque que l’on découvre son histoire.

Découvrir d'autres quartiers de Buenos Aires:

Notre sélection de circuits :