Géographie, climat et Parcs Nationaux du Nord-Ouest Argentin (NOA)

 

La géographie de l’Argentine en bref

Quelle est sa superficie? L’Argentine, 4ème pays d’Amérique en superficie, possède un vaste territoire: le pays occupe une surface de 2 780 400 km2 dont 30 200 km2 de mer.

Quelle sont ses frontières?

le pays est délimité à l’Est par la cordillère des Andes, qu’il partage avec le chili sur 5 150 km de frontière. Au nord, sa frontière avec la Bolivie est de 832 km. Au sud-sud ouest avec le Paraguay (1 880 km) et le Brésil ( 1 224 km) ainsi qu’à l’ouest-sud-ouest, l’Uruguay (579 km de frontière). A l’est, l’Argentine possède 4 989 km de côtes.

Quel est son point culminant?

Le Mont Aconcagua avec ses 6 960 m, qui se situe dans la Cordillère des Andes. L’Aconcagua est suivi de près par les volcans d’altitude de la région de Catamarca, dans le département de Tinogasta: il s’agit entre autre du Nevados Ojos del Salado (6 868 mètres), volcan actif et du Mont Pissis ( 6795 mètres), volcan éteint.

 

Zoom sur le nord-ouest argentin (NOA)

Oú se situe la région NOA? Le NOA (nord-ouest Argentin) est une région géographique située dans le nord-ouest du pays. Sa superficie est de 333.833 km2. Au nord, cette région est délimitée par sa frontière avec la Bolivie (Quiaca – Villazon) et à l’Ouest par sa frontière avec le Chili dont elle partage la cordillère des Andes.

Que représente sa population dans le pays?

la région nord-ouest compte environs 4 910 000 habitants, occupant 16,7 % du territoire national et abritant 12,24 % de sa population.

Quelles provinces composent le nord-ouest argentin?

les provinces de Jujuy, Salta, Tucumán, Catamarca, La Rioja et Santiago del Estero.

Quels climats trouve t-on dans cette région?

la région du nord-ouest est traversée par le tropique du Capricorne et, du point de vue naturel, c’est une région très hétérogène. Elle présente une diversité de climats, allant du climat montagneux subtropical avec des pluies abondantes à l’Est à haute altitude aride à l’Ouest, en raison de deux facteurs importants :

-La disposition et la hauteur des chaînes de montagnes et de la Puna
-La direction des vents humides qui provoquent des précipitations

Voila pourquoi, un ensemble d’espaces géographiques hétérogènes peut être apprécié : Puna, Quebradas, Sierras Subandinas, vallées et plaines du Chaco Seco.

Les espaces géographiques du nord-ouest

LA PUNA

La Puna est formée d’un ensemble de plateaux séparés par des chaînes de montagnes, généralement d’origine volcanique. Il a une hauteur moyenne de 3000 à 3500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Dans certaines zones où il y a une accumulation d’eau de pluie, le pourcentage de matière organique est plus élevé, ce qui favorise la croissance d’herbes abondantes, très importantes pour le pâturage en haute altitude. Mais quatre-vingt-quinze pour cent des sols sont très peu propices à l’élevage. Les autres sont des salines ou des lagunes.

Quelles activités trouve t-on dans la Puna?

L’activité productive prédominante est l’élevage pastoral extensif, composé principalement de moutons, de chèvres et de lamas, ainsi que de mules, d’ânes et de bovins de moindre importance. L’agriculture est une activité de subsistance reléguée à de petites oasis, des zones protégées avec de l’eau disponible.

LA CORDILLÈRE ORIENTALE ET SES VALLÉES 

La Cordillère orientale est le prolongement des chaînes de montagnes orientales et centrales de la Bolivie. Parmi les chaînes de montagnes, on trouve des ravins et des vallées comme la Quebrada de Humahuaca et la vallée de Lerma où la ville de Salta a été établie.

Quelle faune y trouve t-on?

Les lamas, les vigogne, l’alpaga et le guanaco. Dans cette région, l’élevage de lamas à double finalité (fibre et viande) se distingue.

Quel est son climat?

Les vallées de la cordillère orientale sont protégées des vents froids par les chaînes de montagnes, c’est pourquoi des microclimats sont créés là où peu de gelées sont enregistrées, ce qui favorise l’activité agricole.

Quelles activités trouve t-on dans les vallées?

La production de canne à sucre et de tabac est très importante. Dans les vallées de Calchaquí, la production de vignes est prédominante. De plus, la culture des agrumes est importante, notamment la production de citrons. Les petits producteurs combinent les agrumes avec la production de légumes et les vendent généralement sur le marché intérieur. Les haricots, le soja, se distinguent également.

LA CORDILLÈRE, CHAINE OCCIDENTALE

Les Andes forment la plus longue chaîne de montagnes du monde et occupent la deuxième position en termes de hauteur. La partie qu’elle occupe dans la région du Nord-Ouest présente comme caractéristiques son aridité accentuée et se distingue par son humidité compte tenu de la quantité de pluie qu’elle reçoit. Cette région est formée par deux cordons parallèles, l’ouest et l’est, derrière lesquels s’élève le plissement andin, séparés par des ravins et des vallées.
La chaîne occidentale est plus élevée et sa plus haute montagne enneigée est le Chañi, à 6200 mètres d’altitude, non loin du village de Cachi.

LES SIERRAS SUBANDINAS

Les Sierras Subandinas sont situées entre la Cordillère orientale et les plaines du Chaco. Ce sont des sierras basses et parallèles, orientées dans la direction nord-est sud-ouest. Dans cette région se trouve la forêt de Tucuman, connue sous le nom de région des Yungas, qui a été en grande partie abattue pour utiliser la terre à des fins agricoles.

Quelle est la végétation de cette zone?

Le climat et la hauteur donnent naissance à différents niveaux de végétation:

  • Selvas Pedemontanas: Jungles chaudes et humides, avec une prédominance d’espèces arboricoles comme la « tipa blanca », le « cebil », le « pacará », le « tarco », le « jacarandá », le « lapacho rosado » et le « viscote¨
  • Selva Montaña : Jungle chaude et humide, dominée par le « laurier », le « horco- molle », le « cèdre » et le « noyer créole ».
  • Bosque Montano : Forêt de montagne, tempérée (avec de fréquentes gelées hivernales) et humide, dominée par l' »aulne », le « pin des collines » et le « noyer ».
  • Pastizales de altura : Les prairies de haute altitude, tempérées-froides et sub-humides, qui alternent avec des parcelles de forêt et d’arbustes de montagne et, à des altitudes plus élevées, forment de pures communautés herbacées.

 

Quel est son climat?

Le climat de cette zone est caractérisé par des précipitations allant de 400 à 900 mm par an. La région est située au-dessus de 500 mètres d’altitude, l’humidité augmentant et la température diminuant avec l’altitude. Il est très important de savoir ce qui se passe avec les masses d’air humide qui viennent de l’est, de l’anticyclone de l’Atlantique Sud, car lorsqu’elles atteignent les Sierras subandinas, elles s’élèvent, condensent l’humidité, précipitent, puis continuent sous forme de vents secs. C’est pour cette raison que la Puna et la Cordillère orientale ont un climat aride.

Quelles activités sont pratiquées dans les Sierras Subandinas?

Dans cette zone, l’élevage de lamas a double usage : la viande et la laine. Cinquante pour cent des sols sont adaptés à l’élevage et le reste est adapté à la sylviculture (exploitation des forêts) sous certaines restrictions. Les activités prédominantes sont l’élevage de bétail et l’extraction forestière pour le bois de chauffage, le charbon et le bois. En ce qui concerne ce dernier, les principales espèces utilisées sont : le curupay, le cèdre de Coya, la quina del monte, le lapacho rosado, le nogal criollo et la tipa blanca, etc.

LA PLAINE DU CHACO SECO

Cette zone une pente douce du nord-ouest au sud-est et s’étend sur la moitié occidentale de Formosa et du Chaco, la moitié orientale de Salta, la grande partie de Santiago del Estero, au nord de Santa Fe et de Córdoba, et des secteurs de Catamarca, La Rioja et San Luis.

Quel est sont climat?

Le climat est semi-aride, présentant des différences environnementales dues à l’existence de basses chaînes de montagnes à l’ouest et au sud de la zone. En conséquence, on observe des différences dans les précipitations annuelles, qui varient de 500 mm à l’ouest, au centre et au nord de la zone, à 600-700 mm au sud et à l’est.

Quel  type de végétation?

sa végétation caractéristique est la forêt xérophytique (associations de plantes adaptées à la vie en milieu sec), dont les arbres deviennent plus bas et plus fins vers le Chaco aride. Les forêts de montagne, les savanes et les prairies sont également abondantes, selon les zones.  Les zones les plus élevées, dans le relief plat, ont des forêts xérophiles de « quebracho colorado santiagueño », et de « quebracho blanco ». Dans certaines zones basses, on voit apparaitre des arbres « palo santo », « algarrobos » et « chañar ».

Quelles sont les activités des plaines du Chaco seco?

L’activité prédominante est l’élevage de bétail, l’extraction forestière pour les poteaux, le bois de chauffage et le charbon de bois, et l’agriculture marginale (principalement  le maïs) pour l’autoconsommation et l’utilisation comme fourrage, en particulier dans les petites exploitations. Dans cette zone, les espèces utilisées pour le sciage sont principalement le caroubier et le quebracho.

Quels sont les Parcs Nationaux de la région du Nord-ouest?

Le Parc national Los Cardones, Salta.

Saviez-vous que dans le parc national de Los Cardones, situé dans la province de Salta, il y a plus d’un demi-million de cactus? En effet, vous vous trouvez dans ce qui est l’une des plus grandes zones de cardon d’Amérique du Sud : près de dix mille hectares couverts par cette grande espèce en forme de candélabre.

Le parc est situé dans le département de Cachi, dans la partie centre-ouest de la province de Salta et à 160 km de la capitale, mais le trajet dure environ 3 heures.

Comment s’y rendre?

En voiture, à partir de la ville de Salta, vous devez emprunter la route nationale 68 et la route provinciale 33 (97 km jusqu’à Piedra del Molino)

Où se loger et se restaurer dans les environs?

Dans les villages de Cachi et Payogasta qui offrent quelques charmantes adresses et de quoi se restaurer.

Quoi voir, quoi faire dans les alentours du Parc National de los Cardones?

Sur la route, ceux qui aiment la randonnée ne manqueront pas de s’arrêter dans la Vallée Encantado, Vallée Enchantée. Dans cet environnement, on peut apprécier des peintures rupestres et y apercevoir des condors.

Quel est le tarif de l’entrée?

L’entrée est gratuite.

Quel est le meilleur moment de l’année pour s’y rendre?

La visite du parc est possible toute l’année.

Le conseil de Terra Altiplano:

Apportez de l’eau, un chapeau, des chaussures de trekking (pour visiter la Vallée Encantado) et de la crème solaire.


Le Parc National Baritu, Salta.

Le parc national Baritú protège plus de 72 000 hectares et préserve l’une des écorégions les plus diverses d’Argentine : la jungle de montagne ou yungas. Il est situé dans le département de Santa Victoria, au nord de la province de Salta, à la frontière avec la Bolivie. Si vous aimez camper et explorer les lieux avec le temps, vous pouvez emprunter différents sentiers à pied, situés à proximité de l’accès comme : le Mirador Rio Lipeo et le Sendero La Junta. En chemin, vous pourrez apprécier une partie de l’imposant Cedral del Baritú, avec des spécimens de cèdre allant jusqu’à 2 mètres de diamètre.

Comment s’y rendre?

Il y a peu, le parc était encore l’un des plus difficile d’accès en Argentine. L’entrée du Parc est située à 26 km de Los Toldos à l’extrême nord de la province de Salta. Sans aucune route directe d’accès, le voyageur devait auparavant passer par la Bolivie et faire les procédures migratoire pour y accéder. Aujourd’hui une route à été inaugurée permettant un accès direct depuis l’Argentine. À partir de la ville de Salta, prendre la route nationale n° 9, puis la route nationale n° 34 en entrant dans la province de Jujuy en direction de la Quiaca, vous prendrez la route national 5 en direction de Santa Victoria Oeste puis la route 7 qui la connecte à Los Toldos.

Quelle faune peut-on observer?

Il existe plusieurs espèces menacées comme le jaguar, qui, avec le puma, représentent les grands carnivores de cette zone. Il existe également des félins plus petits comme le tirica, le margay, l’ocelot, le yaguarundi et le chat sauvage. Parmi les plus grands mammifères de la région, on trouve le tapir, dont on peut voir les empreintes sur les sentiers et les bords des cours d’eau.

Où se loger dans les environs?

Le parc dispose d’une aire de camping avec des foyers, des tables et des bancs en bois, et il y a aussi une aire de camping sauvage sans toilettes ni provisions. Vous trouverez des options d’hébergements simples à Los Toldos.

Quel est le prix d’entrée?

L’entrée du parc est gratuite.

Quelle est la meilleure saison pour visiter le Parc?

Nous vous conseillons de le visiter de juin à septembre (en raison des pluies d’été et de l’état des routes). Pour la saison estivale, il est recommandé de voyager avec des véhicules à quatre roues motrices, sur les routes boueuses et de toujours voyager de jour.

Le conseil Terra Altiplano:

Avant de prendre la route, téléphoner au (03878) 511 826 / 784 ; (0387) 5 074 432 / 3 pour vérifier l’état des routes.


Le Parc national El Rey, Salta.

Il est situé à environ 200 kilomètres à l’est de la ville de Salta et a une superficie de plus de 40 000 hectares contenant des échantillons des écorégions des Yungas et du Chaco Seco.

Où se loger dans les environs?

Le parc dispose d’une zone de camping avec des barbecues, des toilettes, de l’eau, de l’électricité et de l’approvisionnement en eau.

Quoi voir, quoi faire dans le Parc National El Rey?

  • Le birdwatching: Ce parc est l’un des préféré par les amateurs d’oiseaux puisqu’il offre plus de 50% des oiseaux du pays. On trouve 361 espèces d’oiseaux  dont 359 sont des espèces indigènes et 2 des oiseaux sauvages exotiques. Le premier observatoire d’oiseaux de la province est également situé ici, avec l’idée de promouvoir les activités d’observation. L’observatoire a différentes hauteurs, afin que les touristes puissent se repérer avec des jumelles et des appareils photo.
  • De la randonnée: Pour ceux qui aiment marcher, il existe des sentiers autoguidés qui permettent aux visiteurs d’apprécier la flore et la faune locale. Certains sentiers sont recommandés : Pozo Verde (10 km, faible difficulté), Chorro de los Loros (11 km, moyenne-haute difficulté) et Laguna Los Patitos (1,5 km, faible difficulté).

 

Quelle faune peut-on y observer?

On trouve dans ce parc différentes espèces telles que les tapirs, les toucans, les chuñas et les pécaris.

L’entrée est-elle payante?

Non. L’entrée est gratuite.

Comment s’y rendre?

Depuis les villes de Salta et de San Miguel de Tucumán, la route nationale n° 9 jusqu’à Lumbreras, la route provinciale n° 5 jusqu’au Paso de la Cruz et la route provinciale n° 20 jusqu’à l’entrée du parc sont respectivement de 197 et 387 km. L’accès au parc en voiture n’est possible qu’en dehors de la saison des pluies, lorsque les rivières sont basses et que la route est sèche.

Quand s’y rendre?

La meilleure période pour visiter le parc est entre mai et novembre, de décembre à mars, la saison des pluies et la route d’entrée le long de la route provinciale n° 20 est impraticable par les véhicules. Attention: Il est conseillé de rouler prudemment sur les routes provinciales du fait des risques d’inondation de la rivière et de glissements de terrain durant la saison des pluies.


Le Parc national de Calilegua, Jujuy.

Il est situé au sud-est de la province de Jujuy, dans le département de Ledesma, et a été créé pour protéger un secteur représentatif de Las Yungas, l’un des environnements les plus riches en biodiversité d’Argentine. Avec une superficie de 76 320 hectares, c’est le plus grand parc national du nord-ouest de l’Argentine.

Comment s’y rendre ?

En véhicule, prendre la route nationale n° 34, jusqu’à la ville de Libertador General San Martín, à environ 120 km de San Salvador de Jujuy. Quelques mètres après avoir terminé le pont sur le fleuve San Lorenzo, il faut prendre la route provinciale n° 83, qui traverse le parc, et arrive au département de Valle Grande.

Quoi voir, quoi faire dans le parc?

Il y a plusieurs promenades à faire dans le parc national de Calilegua : Aguas Negras, sentier de la Lagunita, sentier des Tataupá, Mesada de las Colmenas, à 1200 mètres d’altitude avec un point de vue… Le parc peut se visiter à pied ou à vélo. Voir notre circuit de trekking dans le parc Calilegua

Quelle faune peut-on observer dans le Parc?

De nombreuses espèces présentes dans ce parc sont en danger d’extinction, comme la Taruca ou le Huemul du Nord, le Yaguareté et l’aigle de Poma.

L’entrée au Parc Calilegua est-elle payante?

Non. L’entrée au parc, ainsi que l’utilisation du camping d’Aguas Negras sont gratuites.

Quels sont ses horaires d’ouverture?

Le parc national est ouvert toute l’année, mais il est recommandé d’entrer dans les sentiers entre 08:00 et 15:00 hs.

Le conseil de Terra Altiplano:

Il n’y a pas d’eau potable dans le parc national de Calilegua. Prévoyez donc d’entrer avec l’eau potable nécessaire à la durée de votre séjour.


Le Parc national d’Aconquija, Tucuman.

Ce parc est situé à l’ouest de la province de Tucumán et à été créé récemment, en 2018. Une fois dans le parc, il est conseillé de demander au garde forestier dans quel secteur vous êtes autorisé à camper.

Comment s’y rendre ?

À partir de la capitale, Tucumán. De Tucumán à Concepción, prendre la route nationale 38, environ 75 km. De Concepción à Alpachiri, suivre la route nationale 65, environ 17 km et de là, prendre la route provinciale 330 (une route de gravier consolidée de 12 km jusqu’à l’entrée du parc et de 3 km de plus pour atteindre la zone publique dans la région de Santa Rosa).

Quoi voir, quoi faire dans le parc?

Trois circuits organisés sont recommandés, mais il est nécessaire de notifier le garde forestier avant de réaliser tout circuit : vous serez enregistré, avec vos données personnelles.

Quels circuits de trekking sont recommandés?

  • La Mesada : ce circuit d’ascension est située à 1 680 m d’altitude- Il faut entre 5 et 6 heures pour faire cette ascension depuis l’entrée du parc où se trouve un refuge de montagne.
  • La Cascade : Elle est située à 2 700 m d’altitude et dispose d’un point de vue magnifique. Depuis l’entrée du parc, ce circuit nécessite deux jours de voyage et depuis La Mesada, il est accessible en 7 heures de marche environ.
  • La Ciudacita : Il s’agit  de ruines archéologiques d’origine inca située à 4400 mètres d’altitude. Pour effectuer cette ascension, une bonne condition physique est nécessairement requise en raison du manque d’oxygène dû à l’altitude. La durée de cette ascension nécessite 4 jours pour l’aller et 3 jours pour la descente.

 

L’entrée au parc est-elle payante?

Non, l’entrée est gratuite.

Quelles sont les heures d’ouverture ?

La zone protégée est ouverte 24 heures sur 24, mais il est recommandé d’arriver entre 9 heures à 18 heures.

Quand visiter le Parc ?

La meilleure période pour visiter le parc se situe entre avril et novembre, lorsque les précipitations sont plus faibles. Il est recommandé d’éviter les mois d’été, où de fortes pluies coupent souvent l’entrée et les routes.

Le conseil de Terra Altiplano:

En saison des pluies, le parc peut être fermé au public par mesures de sécurité. Avant de planifier votre visite, nous vous recommandons de consulter l’administration du parc aux numéros de téléphone : (03865) 15 5 20 123 / 405 987.

Découvrez quelques-unes des destinations du nord-ouest argentin:

Notre sélection de circuits dans le nord-ouest argentin: